Contactez-nous

21 rue droite 04200 Sisteron, France
contact@ela-chant.com  |  Tel: +33 (0)6 76 47 19 48

©2018 ELA

Conception : Jean Poirot Webdesign

Mentions légales

Please reload

Posts Récents

Fragments d'Euphonie Vocale® - 8

November 13, 2019

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

Une thérapie par le chant : Libérer sa Voix

23 May 2018

 

 

Le premier mouvement du chant, c’est le désir qui s’inscrit dans l’espace du corps.

Chanter, vivre sa voix en plénitude, n’est-ce pas être un humain en devenir ?


  

Ma démarche spécifique dans le chant thérapeutique s’adresse aussi bien aux profanes qu’aux amateurs et aux professionnels : thérapeutes corporels et psychocorporels, médecins, orthophonistes et artistes concernés par ce domaine d’activité.

 

Les grands thèmes de la thérapie par le chant développés dans l’Euphonie Vocale® sont l’écoute, la résonance, et l’harmonisation du corps-instrument suivant d’une manière organique le processus d’une séance-type de la méthode.

Cette méthode s’appuie sur la connaissance de la nature tripartie de l’être humain organisée en trois centres : physique, émotionnel et intellectuel, selon la Psychologie Essentielle de Idris Lahore qui a pour de comprendre la nature humaine et d’harmoniser ces 3 centres.

 

Mais de quoi s’agit-il ?

 

De la Grèce de Pythagore à la médecine traditionnelle chinoise et à la musicothérapie d’aujourd’hui, la musique a une fonction thérapeutique et curative. L’homme occidental contemporain enfermé dans ses conditionnements peut, en adaptant la pratique du son et de la voix chantée au monde d’aujourd’hui, entrer dans la connaissance transmise par ces traditions afin de devenir plus conscient de ce qui l’anime, plus ouvert au monde, cela pour se libérer, s’épanouir. Telle est en tout état de cause la proposition de l’Euphonie Vocale® qui s’appuie sur trois principes de base : l’être humain est récepteur, il est émetteur, il est créateur.

 

C’est pourquoi nous parlons des trois piliers de la méthode : l’écoute, la résonance, le corps-instrument que l’homme se doit d’accorder pour chanter harmonieusement.

Chanter requiert d’abord un savoir-recevoir, c’est-à-dire ici un savoir-écouter.

Le geste de la main ouverte, paume vers le ciel, est expression du recevoir. Il est aussi expression du don qui illustre le second principe du chant thérapeutique : celui de l’homme émetteur. Comme tout phénomène sonore, la voix humaine est vibration. Elle est aussi mise en résonance.

 

En chantant, l’homme entre en résonance avec le monde et avec lui-même, car ce sont les mêmes lois qui président au mouvement de l’univers et à la création du son. Pour que le chant participe à l’harmonie issue de ces lois, l’homme récepteur- émetteur peut et c’est le troisième principe, devenir créateur et jouer de son corps comme d’un instrument, afin de réunifier corps et psyché dans un processus d’équilibre, de croissance et d’accomplissement.

 

L’être humain est un instrument à cordes et à vent : les cordes vocales mises en vibration sur l’expiration manifestent la vie et la musique. La conscience du souffle aide au développement harmonieux des trois cerveaux de l’être humain (reptilien, limbique et néocortex), c’est-à-dire à un meilleur équilibre entre ses niveaux physique, émotionnel et intellectuel.

 

L’enseignement de l’Euphonie Vocale® se fonde sur l’écoute, la verticalité, le souffle, les perceptions sensorielles et kinesthésiques, les zones de passage, de soutien et de résonance dans le corps. Ces outils permettent de se redresser entre terre et ciel, d’ouvrir le thorax, d’activer les centres énergétiques dont le centre cardiaque, et de libérer sa voix par le chant euphonique.

 

Le chant euphonique consiste à vivre le chant avec tout son être dans un processus d’unification. Par la technique du chant intérieur, spécifique à cette méthode, la voix se dévoile et l’intériorité se manifeste.
Ultérieurement, la prise de conscience de nos modes de fonctionnements physiques, émotionnels et mentaux observables par la pratique du chant permet dans un travail complémentaire de se libérer des conditionnements mécaniques qui nous entravent et nous enferment. Mais ceci dépasse le cadre du présent ouvrage.

L’Euphonie vocale® est inspirée des méthodes et techniques suivantes : l’eutonie de Gerda Alexander, la méthode de Moshé Feldenkrais, l’Art de l’Ecoute de François Louche, la Psychophonie  de Marie-Louise Aucher, la technique vocale et l’Art du chant  de Yva Barthélémy, le Yoga de Samara qui est une  méditation en mouvement d’Ennea Tess Griffith, et la Psychologie Essentielle d’Idris Lahore.  

J’ai eu la chance dans ma vie de rencontrer et d’être accompagnée par des “Éveilleurs d’Être”. Que leur soient exprimés ici toute ma gratitude et tout mon respect. Chanter est ma Voie. Je vous souhaite, si ce n’est déjà fait, de trouver la vôtre.

 

 

Témoignage sur l’improvisation, un des aspects du chant thérapeutique

 

J’ai improvisé pour la première fois devant mon institutrice à l’école primaire à une époque où improviser et créer était plutôt mal considéré. Devenue adulte, je participais à mon premier stage de chant, il y a de nombreuses années. Quelque chose se serrait dans ma gorge, je me sentais mal, prise entre le désir de m’enfuir ou de mettre au monde ce qui réclamait impérativement de vivre. J’ai affronté ma peur. Je me suis agenouillée, assise au milieu des autres. Une force extraordinaire s’est alors emparée de moi, comme une fontaine qui jaillissait, du bas de mon ventre, du cœur de mon être, par ma bouche.

Effrayée, je me suis tue au bout de quelques instants. Peur du Soi, peur du regard de l’autre. Cependant, j’avais osé être pour la première fois de ma vie. Sensation nouvelle. Quelques jours de fragilité et de malaise psychologique ont suivi cette mise à nu de mon être. Je n’étais plus dans l’ignorance de ce que je portais, de cet être « autre » qui m’habitait... La seconde expérience décisive d’improvisation, 10 ans après, a changé ma vie. Je suivais un séminaire en silence sur la guérison intérieure. Il s’agissait d’écouter l’enseignement des évangiles qui agissait en nous comme un labour et de laisser remonter les traumatismes et les souffrances en les regardant.

Au bout de cinq jours d’écoute, de silence et de descente dans les couches profondes de la psyché, une libération et une joie m’ont envahie. Une force impérieuse est montée, un appel venu du fond des âges, du fond de mon âme que toute ma volonté de contrôler issue de la peur, ne pouvaient endiguer.

 

« Je suis assise au sol, dans un état de grand recueillement. Un premier chant monte comme une source. Un second me met à genoux. Le dernier me redresse complètement. Debout, plantée au sol, je reçois le chant comme on boit à une fontaine, tout mon corps n’est que vibration. Je suis un instrument de musique et je suis chantée. Un apport considérable d’énergie passe à travers moi car j’ai baissé pavillon et me suis mise au service du chant.

Je quitte ce lieu le corps, le cœur et l’esprit plus vivants que jamais. L’un des rares témoins m’attrape par le bras, bouleversé par ce qu’il a entendu. Il me proposera de me soutenir et financera entièrement mon premier album a capella « Carmina Sacra ».

 

 

Leïla Aimée alias Mireille Marie

 

 

 

Partager sur Facebook
Please reload

Please reload

Archives